‟Je crois que même Sherlock Holmes n'aurait pas pu résoudre la moitié des affaires bizarres qui ont eu lieu dans cette ville.” _ Agent McCall
 

Partagez| .

I can't help but love you, even though I try not to

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

J'ai créé : 338

MessageSujet: I can't help but love you, even though I try not to Sam 24 Nov - 19:28



I can't help but love you
Even though I try not to

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lydia Martin  ϟ  Julian T. Bailey .


Cela faisait une bonne semaine que Julian était en tournée en compagnie d'Arianna. Leurs duos fonctionnaient plutôt bien. Beaucoup de rumeur tournait sur internet sur le fait que les deux entretenaient une relation, mais ce n'était pas le cas. Julian appréciait et aimait Arianna, elle était comme sa petite soeur pour lui. Non celle qui hantait l'esprit du jeune roux était Lydia Martin. Il était au courant, qu'elle n'était plus avec Stiles depuis un moment, puisqu'elle lui disait tout. Chaque soir, chaque jour ils se tenaient au courant des nouvelles de l'autre. Malgré le fait qu'il soit loin d'elle, il restait disponible si elle avait envie de parler.

Julian était encore au stade de confident et espérait un jour pouvoir être plus pour elle. Il essayait de mettre ses sentiments de côté, lui laisser le temps, il comprenait qu'elle en avait besoin ou peut être simplement qu'elle ne partageait pas le même genre de sentiment que lui. Chaque fois que cette pensée lui traversait l'esprit son cœur se serrait.

Le musicien était rentré aujourd'hui et n'avait rien dit à son amie, préférant lui faire la surprise. Il était rentré se reposer à son appartement prenant soin de faire attention qu'elle ne soit pas dans le coin, vu qu'elle habitait à l'étage au-dessus. Les tournées avaient tendances à le fatiguer. Même s'il aimait son métier, ça n'était pas évident.

Il se reposa pendant deux bonnes heures et alla prendre une bonne douche chaude pour se réveiller. Il était à peu près 17h30. Julian n'avait pas de problème de sommeil et pouvait faire des coupures et se rendormir sans soucis 4 heures après. Il passa une bonne heure dans la salle de bain, à parfaire sa coiffure, tailler un peu la barbe de trois jours qu'il avait et se mettre de la crème. Julian faisait attention à son apparence et ne laissait pas place à l'imperfection, surtout au niveau de ses cheveux.

Une fois son affaire terminée dans la salle de bain, il se balada nu comme un ver jusqu'à sa chambre et se vêtit d'un jean foncé, d'un t-shirt avec un pull blanc et un pardessus camel. Il était temps de sortir récupérer quelque truc avant de faire la surprise à Lydia. Le jeune homme enfila ses chaussures et se mit un spray de parfum avant de sortir.

Julian se dirigea vers le fleuriste pour un bouquet et passa par la suite chez le traiteur chinois où ils avaient l'habitude de commander quand ils faisaient des soirées plateau télé. Le roux connaissait par cœur les goûts de Lydia et ne risquait donc pas de décevoir son estomac.

Le roux regarda sa montre, elle pointait alors 19h30, il était donc temps d'aller la rejoindre, en espérant qu'elle soit chez elle, sinon son plan allait complètement tomber à l'eau et il se retrouverait comme un con à manger son chinois tout seul devant une série et son bouquet de fleur à ses côtés pour lui tenir compagnie.

Le sac dans sa main gauche, Julian coinça le bouquet sous son bras pour pouvoir frapper à la porte mais à ce moment-là, la porte s'ouvrit laissant apparaître un homme. Julian recula un instant et aperçu Lydia qui le mettait à la porte. "Ah, d'accord madame me met à la porte parce qu'elle a décidé de donner son cul à un autre..." Julian cligna plusieurs fois des yeux et son sang commença à monter violemment en température. Qu'est ce qu'il venait de dire ? "Faut le dire la prochaine fois, je me ramènerai avec toutes ces conneries" dit l'homme en regardant les fleurs et le sac de bouffe. Le coyote déposa sa main sur l'épaule de l'individu pour le forcer un peu à partir mais celui-ci se retourna d'un coup pour lui mettre un cou de poing dans la mâchoire "On t'a rien demandé toi !" Julian n'avait pas bougé, sa tête avait seulement pivoté sur un côté. Il tourna calmement la tête, ouvrit les yeux qui avaient pris une couleur bleue et grogna une fraction de seconde en montrant les crocs. L'homme sursauta et prit ses jambes à son cou, ratant à la limite de rater la marche de l'escalier.

Julian se mit alors à rire de la scène et se tourna vers Lydia.

"Bonsoir..." dit-il en souriant et lui tendant le bouquet de fleur qu'il avait coincé sous son bras gauche. "Je me disais que vu l'heure, tu devais sans doute avoir faim..." dit-il en soulevant le sac devant lui.

Le jeune homme essayait de mettre de côté la déception qu'il avait eue en voyant cet homme quitter l'appartement, il savait qu'elle avait des distractions , comprenait qu'elle ne voulait pas se mettre encore avec quelqu'un pour ne pas souffrir mais en réalité, c'est lui qui souffrait.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 565

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Sam 24 Nov - 22:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I Can't Help but Love you
Even though I try not to
Lydia & Julian
▴▽▴⟁▴▽▴
Depuis sa rupture avec Stiles, notre jeune banshee ne se cherchait que des distractions, peu importe le genre de mec qu’elle ramenait chez elle. Bien qu’elle essayait de le faire lorsque sa sœur n’était dans les parages non plus. Elle ne voulait pas qu’elle la voit dans cet état si désespérer. Mais elle ne voulait pas retrouver quelqu’un à aimer pour le moment. De peur d’être de nouveau déçu par un homme. Alors avoir des distractions était la meilleure chose à faire a son avis. C’est bien ce qu’elle avait fait après que Jackson soit partit pour Londres, il y à temps d’année maintenant. Alors elle ne faisait que retomber dans ces anciennes habitudes. Elle ne serait donc aucunement blessée ainsi. Puisqu’elle n’allait jamais vers la même distraction plus d’une fois. Enfin elle essayait de ne pas le faire. Mais aujourd’hui fut une exception à la règle. Elle était retournée voir un de ses anciennes distractions. Ne voulant pas en chercher un nouveau. Par paresse? Non, simplement qu’il avait été assez distrayant la dernière fois, alors pourquoi ne pas faire une exception a la règle.



Normalement quand ce genre de réflexion se faisait dans sa tête, il lui fallait en parler avec son confident. Mais malheureusement il était toujours en tournée avec une jeune humaine. Qui voyant les rumeurs, les deux étaient ensemble? Enfin il ne lui avait jamais dit cela, alors ce n’était sans doute qu’une fausse nouvelle. Elle lui demanderait la prochaine fois qu’elle le verra. Donc elle avait appelé sa petite distraction, lorsqu’il arriva elle le fit entrée dans son appartement. S’ayant bien assuré que sa sœur serait de sortit toute la soirée. Le tirant vers elle, notre banshee referma la porte derrière lui. Avant de le mener jusqu'à sa chambre, ou elle ferma de nouveau la prote derrière eux. Un petit sourire aux lèvres, elle commença à l’embrasser. Mais après un petit moment de jeu, elle sentit comme si elle avait peut-être fait une bêtise en le faisant venir ce soir. Quelque chose clochait.




Alors qu’il avait les mains sur ses hanches, les descendants sur les cuisses de notre banshee, déposant des baisers dans le cou de cette dernière, notre jeune femme le repoussa quelque peu. Mais il ne comprit pas trop le message et continua son assaut. Donc elle le repoussa un peu plus fougueusement. C’est la qu’il eut une réaction.


- Qu’est-ce qu’il y a la?
- Je vais te demander de partir.
- Quoi?! C’est toi qui ma fait venir ici !
- Oui je sais et ce fut une erreur. Alors sors de chez moi !



Soupirant un peu, elle lui lança son t-shirt au visage pour lui faire comprendre qu’elle était bel et bien sérieuse à ce sujet. Ce fut une erreur de sa part de le rappeler. Donc après qu’il aille remit son chandail, elle le poussa vers la porte d’entrée et de le pousser a l’extérieur. Juste au moment, ou un certain jeune homme fit son apparition. Et a ce que l’homme dit notre banshee soupira, avant de sortir la tête de son appartement pour voir Julian, avec un sac de leur restaurent préfère et un bouquet de fleur ? Il était donc rentré de sa tournée enfin ! Mais la remarque de l’homme l’avait quand même extrêmes fâcher, donc elle répliqua.


- Non tu m’ennuis tout simplement, crétin.


Lorsque ce dernier frappa Julian, notre banshee sentit la colère monter en elle. Ah que non! Il ne fallait pas toucher à ses amis de la sorte. Elle alla pour le gifler, mais elle entendit Julian grogner près d’elle, ce qui la fit sursauter quelque peu. Donc elle tourna son regard sur lui, voyant ses crocs sortit et ces yeux changer de couleur, elle fit un léger sourire, avant de retourner son attention sur l’homme qui avait bien vite pris la fuite a cette vue.  Ensuite elle retourna toute son attention sur le coyote à ses coté. Il lui un simple bonsoir avant de lui tendre les fleurs, en lui mentionnant qu’il pensait vue l’heure qu’elle avait s’en doute faim. A ceci elle lui sourit avant de prendre le bouquet et de sentir les fleurs présente dans celui-ci.

- Merci. Je meurs de faim actuellement.


Elle lui fit signe d’entrée par la suite, allant porter le bouquet dans un vase. Des qu’il eut déposé le sac de nourriture sur la table, notre banshee se retourna vers lui. Avant d’aller se blottir dans les bras du coyote, puisqu'il lui avait manqué cette dernière semaine. Et cela elle allait bien lui démontrer.


- Tu m’as manqué cette semaine mon cher. Depuis quand tu es rentrée?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 338

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Dim 25 Nov - 3:23



I can't help but love you
Even though I try not to

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lydia Martin  ϟ  Julian T. Bailey .


Julian passa l’encadrement de la porte et referma celle-ci derrière lui. Il observa autour de lui. Rien n’avait changé depuis une semaine et Scarlett n’avait pas l’air d'être dans le coin. Il comprenait le regard qu'elle lui portait. C’était un homme, puis de plus c’était un coyote garou. Elle protégeait sa sœur et il trouvait ça noble de sa part. Ce n’étaient pas des paroles qui allaient lui faire changer d’avis sur sa personne, mais des actes. Lydia déposa le bouquet dans un vase et lui avait profité pour s’enfoncer un peu plus dans l'appartement en posant le sac sur la table basse.

Lydia se glissa dans ses bras en lui avouant qu'il lui avait manqué. Le cœur du jeune homme rata un battement. Ses bras entourèrent la demoiselle et Julian huma les cheveux de la demoiselle discrètement. Elle sentait agréablement bon, comme à son habitude. Il aurait voulu la garder ainsi toute la soirée mais cela rendrait la situation vraiment bizarre alors il lâcha hélas son étreinte.

« Je suis rentré aujourd’hui. Tu m’as manqué aussi. Je ne t’ai pas téléphoné pour te faire une surprise mais peut être que la prochaine fois je préviendrai… » dit il en souriant. C’était un sourire qui cachait en réalité une déception, il se devait de lui dire se qu’il ressentait mais il avait peur de la perdre, si ce n’était pas réciproque.

Pour récupérer un peu sa dernière phrase Julian ajouta « Imagine ça aurait été Scarlett j’aurai pris la porte au nez, situation dangereuse… » dit il en riant.

Julian retira son pardessus qu’il alla déposer sur une chaise et s’installa sur le canapé et invita Lydia à faire de même. Il n'y avait pas forcément besoin de couvert vu que les baguettes étaient fournies et que les boîtes suffisaient à manger dedans. Julian avait prit deux bières chinoises en accompagnement. Histoire de fêter un peu les retrouvailles d'une semaine. Il retira les boîtes du sac  plastique, puis se tourna vers Lydia.

« Je t'ai pris comme d’habitude même si je sais que tu vas me piquer des trucs . » dit il en souriant et faisant un air faussement énervé. « Alors qu’est ce que j’ai manqué cette semaine ? Moi c’était plutôt épuisant, on a fait un boulot de malade je crois bien qu'Arianna doit avoir sombré dans un sommeil en rentrant et qu'elle doit encore être dans les bras de Morphée » dit il en ricanant

Julian observa Lydia espérant trouver une petite once de jalousie en énonçant le nom de sa partenaire de scène. Le roux ouvrit une boîte de nouille et inspira la fumée qui sortait du paquet. Cela faisait un bye que ses papilles n’avaient pas mangée de la bonne cuisine chinoise. Il redéposa la boîte sur la table attendant qu'elle refroidisse un peu . Julian avait horreur de manger chaud.

Il pivota un peu sur le canapé et déposa son bras sur le haut de l’assise pour faire face à Lydia. Son regard se perdit un instant à regarder ce qu'elle portait et s’imprégner de ses formes généreuses discrètement. « Il y a énormément de rumeur qui circule avec Arianna et moi. Les gens ne comprennent pas qu'on peut former un duo sans être forcément ensemble ou bien même attiré l’un et l’autre…à croire qu’un homme ne peut pas être seulement ami avec une femme. » Julian leva les yeux aux ciels et fit un sourire à Lydia. La seule fille qui faisait battre son cœur c’était elle, et elle n’avait pas l’air de le comprendre.

« ça fait du bien de te revoir et d'être la avec toi »




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 565

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Mar 27 Nov - 0:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't Help But Love You
Even Though I Try Not To
Lydia & Julian
▴▽▴⟁▴▽▴
Alors que notre jeune femme avait invité Julian a rentrée chez elle, après s’être débarrassé du gêneur. Qu’elle allait sans doute plus jamais rappeler, après la petite crise qu’il venait de lui faire. De toute façon, c’était rare qu’elle rappelle les distractions précédentes. Elle était donc allée porter les fleurs dans un vase, le laissant fermer la porte derrière eux. Des que ce fut fais, elle s’était vite retourné vers le jeune homme pour aller ce blottir dans ses bras, puisqu’il lui avait énormément manqué durant la semaine. Ce qui était assez étrange. Mais elle aimait bien sa compagnie. Après un petit moment, elle le sentit s’éloigner pour se défaire de leur accolade, ce qui la rendit un peu triste. Elle serait bien restée ainsi quelque instant de plus. Alors elle leva les yeux vers lui, puisqu’il répondit à sa question. Disant qu’il était rentree aujourd’hui et qu’il ne l’avait pas appelé pour lui faire la surprise. Mais que la prochaine fois il allait sans doute le faire. Elle sentit la déception dans ses paroles. Et celle-là était s’en doute a cause de l’homme qu’elle a avait expulsée de son appartement a son arrivée. Elle savait qu’il n’appréciait pas trop sa méthode d’oublie de sa relation foireuse avec Stiles. Baissant un peu le regard, elle soupira un peu. Il essaya de se récupéré en parlant de la sœur aine de notre jeune femme, mais elle avait déjà décelé la déception en lui. Bien que ce soit vrai que si sa sœur aurait ouvert, elle aurait s’en doute claquer la porte aussi tôt.



Elle eut envie de s’excuser pour la scène dont il avait été témoins. Mais elle ignorait comment si prendre. Alors elle préféra ne pas y revenir tout simplement. Et de se faire pardonner autrement. Comme passer une belle soirée en sa compagnie devra en effacer une partie non? Elle releva donc les yeux vers lui pour lui répondre.




- Oui, mais Scar…est plus que protectrice de moi. Avec ce qu’il s’est passé avec Stiles…





Elle alla ensuite le rejoindre sur son canapé, l’observant défaire le sac de nourriture. Sans aucun son ne sorte de nulle part. Mais de toute façon, ce silence n’était pas gênant. Loin de la. Elle ne savait juste pas comment se faire pardonner de l’avoir déçu une fois de plus. C’est tout ce qu’elle faisait ces dernier temps, décevoir les gens qui l’entourait. Il fini par lui dire qu’il lui avait pris comme a son habitude. A ceci elle sourit, il la connaissait si bien maintenant.




- Moi? Te voler des trucs? Voyons je ne ferais jamais ça.



Elle rit après avoir dit ces quelques mots, puisque c’est vrai qu’elle allait finir par aller piger dans le bol de ce dernier. Comme à chacune de leur soirée organiser comme celle-ci. Il lui demanda ensuite ce qui s’était passé cette semaine. Elle ne pouvait pas lui dire qu’elle avait sombré dans ces distraction un peu plus, puisqu’il n’était pas la. Donc elle n’allait que lui parler de son travail s’en doute. Mais lorsqu’il parla d’Arianna, sa collègue dans les tournées, une pointe de jalousie se forma dans le cœur de notre banshee. S’en doute à cause des rumeurs qu’elle avait entendu sur les deux. Bien qu’elle ignore pourquoi, elle ressentait un léger sentiment de jalousie. Ce n’est pas comme si elle sortait avec le coyote non? Secouant discrètement sa tête, elle répondit à sa question.



- Il ne s’est pas passer grand-chose cette semaine. Je me suis plongé dans le travail, et mes études un peu.  



Elle ne fit aucun commentaire sur la jeune femme qui avait mentionné. Par jalousie? S’en doute que oui. Bien qu’elle ne pouvait en vouloir à la jeune demoiselle de s’intéresser au coyote, ou même le contraire. Les deux iraient bien ensemble. Elle en profita plutôt pour prendre sa boite de nourriture et de l’ouvrir, pour qu’elle se refroidisse un  peu avant qu’elle puisse manger. Ce n’était pas le moment de se bruler. Ce qu’il lui dit par la suite la surprise un peu. C’est comme s’il avait lu dans ses pensée ou quelque chose comme cela. Alors elle se tourna vers lui, remontant ses jambes sur le canapé, pour les placer sous elle.




- Tu n’es pas attirée envers elle? Pourtant elle est mignonne.




Oui elle venait vraiment de dire que la petite humaine était mignonne. Comme si elle ne voulait pas avouer qu’elle était jalouse de la relation que les deux entretenaient. Ce qui était la vérité, elle ne voulait pas démontrer sa jalousie. Alors elle avait essayé d’être une amie, et lui demander pourquoi il n’était pas avec elle? Tout simplement. Comme une amie devait agir, voila tout. Elle posa ensuite une main sur le bras qu’il avait posé sur le haut de l’assise.



- Je suis heureuse que tu sois rentrée aussi. Tu reste pour combien de temps cette fois-ci?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 338

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Mar 27 Nov - 9:30



I can't help but love you
Even though I try not to

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lydia Martin  ϟ  Julian T. Bailey .


Julian savait au plus profond de lui qu'elle avait fréquenté d’autres hommes cette semaine d’absence. Il n’était pas con. Il ne lui en voulait pas de ne pas lui avouer ouvertement. De toute façon il n’avait pas envi de le savoir ni même imaginer d’autres hommes la toucher. Elle se faisait du mal. Ce n’était pas comme ça qu'elle allait guérir de ses relations. Il était là lui. Prêt à la combler, la faire rire, sourire, lui rendre la vie meilleure. Le roux la trouvait parfaite. Il aimait tout chez elle, ses qualités, ses défauts, sa personnalité, son physique, ses yeux, ses lèvres qu’il aurait aimé capturer entre les siennes depuis un bon bout de temps déjà.

« Je vois que tes semaines ne sont pas terribles quand je ne suis pas là… » dit-il en blaguant. Julian était très second degré et essayait toujours de la faire rire. C’était son objectif, la rendre heureuse c’était ce qui le rendait lui.

Julian fut étonné de la question qu'elle lui avait posée au sujet d’Arianna. Il resta un instant à réfléchir. Est-ce qu'elle lui demandait tout simplement parce qu'elle était son amie ou parce qu'elle voulait s’assurer qu’il n’était pas attiré par la jeune humaine ? Pourquoi les femmes devaient elles être aussi compliquées  ? Julian avait du mal à lire les signes. Le fait qu'elle soit aussi tactile avec lui le perturbait à chaque fois. Était elle attirée par lui ou sombrerait il à jamais dans une friendzone éternel ?

« Je ne peux pas le nier. Arianna est mignonne. Je m’entends parfaitement bien avec elle Mais je n'ai pas ce genre de sentiment à son égard. C’est plus comme une petite sœur pour moi. Je ne m’inquiète pas, elle trouvera chaussure à son pied, mais ça ne sera pas avec moi. Au grand désespoir des fans »
dit-il en rigolant

La relation qu’il entretenait avec Arianna n’était pas aussi ambiguë que l’était sa relation avec Lydia. Ils avaient se côté tactile mais il était clairement bien défini, comme un code. Ils s’appréciaient tout deux mais ils n'y avaient pas ce genre d'attirance physique ou psychique. Devrait-il dire qu’il était attirée par une autre depuis maintenant une bonne année ? Qu'il essayait de trouver les signes pour lui avouer enfin qu’il était follement amoureux d’elle ? Il n’avait pas envie de lui faire peur. Il savait que Stiles avait débuté ainsi, l'avait aimé depuis des années et l'avait lâché peu de temps après avoir été avec elle. Soupirant un instant, Julian ne savait plus quoi faire et sursauta légèrement au contact de la main sur son bras.

« Je reste pendant une bonne semaine puis je repars pour 2 voir 3 jours. Puis si ce n'est pas loin, je viendrais t’embêter un peu. » dit-il en souriant. Il avait dû mal à partir. Julian avait peur de rater sa chance avec elle de revenir 2 semaines après et de découvrir qu'elle avait trouvé quelqu’un. Il serait heureux pour elle si c’était quelqu’un de bien mais son cœur aurait du mal à s'en remettre et il ne savait pas comment il encaisserait le fait de la voir dans les bras d’un autre. Serrant la mâchoire. Non il ne voulait pas l’imaginer. La seule chose qu’il voulait imaginer c’était son avenir avec elle.

Julian se redresse un peu dans le canapé et plongea son regard dans celui de Lydia. Il était déterminé. Il devait lui dire. Tant pis si elle lui disait qu'elle ne ressentait pas là même chose. Il devait arrêter de perdre du temps comme ça à se torturer, voir peut être à la torturer elle si cela était réciproque. Son cœur battait fort. D'un cou, la pièce s'était transformée en sona tellement il avait chaud. Déglutissant avec un peu de mal, il passa sa main derrière sa nuque et la massa comme pour essayer d’enlever le stresse qui montait en lui. Jamais il n’avait ressenti ça, ni même en montant pour la première fois sur scène.

« Lydia…Je. Hum…tout d’abord, j’aimerais que tu m'écoutes et que quoi que je vais te dire et que tu vas me dire, je resterais toujours à tes côtés… » *tuez moi s'il vous plait* le cœur de Julian se serrait de plus en plus, il ne savait pas comment elle allait réagir à sa déclaration. Le sang bourdonnait dans ses oreilles.

« Je ne suis pas attiré par Arianna pour la simple et bonne raison que je suis attiré par quelqu’un d’autre. Ça fait un moment que j’essaie de trouver la bonne manière de le faire et d'envoyer des signaux pour essayer de le faire comprend mais ça n’a pas l’air de fonctionner très bien alors, ce soir je prends mon courage à deux mains pour te dire que j'aimerais que tu arrêtes tes distractions, je ne suis peut être pas le premier à te dire que j’ai un faible pour toi depuis maintenant un bon bout de temps…Mais sache que la seule chose qui m’importe c’est ton bonheur… » Julian était rouge de gêne mais ne s’arrêta pas tout de suite dans sa tirade. « Si tu me dis que tu ne ressens rien pour moi, tant pis, je ferais avec, mais sache que je ne t’abandonnerais pas pour ça…Tu es trop importante à mes yeux… » Un grand silence s’installa. Julian ne savait pas comment elle allait réagir. Il espérait ne pas l’avoir froissé ou bien même la faire pleurer. Ce n’était pas son but. Son but était plus noble. Il voulait lui faire voir que quand on tombe sur la bonne personne , l'amour peut être une bonne chose.

Il avait toujours été la pour elle depuis qu’il l'avait rencontré dans se café. Il avait été un ami, puis un ami proche, puis son confident. Il lui portait des fleurs, lui offrait des cadeaux à chaque fin de tournée dans une ville, répondait à n’importe quel heure au téléphone si elle en avait envie. Il avait tenter de la rendre heureuse pendant que son connard de petit ami ne lui donnait plus de nouvel depuis qu’il avait intégré sa formation au FBI. A croire qu’il ne pouvait pas lui rendre visite les weekend ou bien même l’appeler tout les soirs. Julian avait beaucoup été agacé par Stiles de la rendre aussi malheureuse alors qu'elle méritait mieux que ça .

Julian observa Lydia. Il pensait avoir fait la plus grosse connerie de sa vie en lui avouant ce soir ses sentiments, car la demoiselle semblait perdue. Trouvant le silence un peu long. Le roux s’avança sur le canapé « Je peux te laisser seule si tu le souhaites… » le jeune homme avait accompagné ses paroles en commençant à se lever du canapé mais il sentit une résistance sur son bras.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 565

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Lun 3 Déc - 17:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't help but love you
Even though I try not to
Lydia & Julian
▴▽▴⟁▴▽▴
Lorsqu’il lui avait demandé ce qu’elle avait fait de sa semaine sans lui, notre banshee n’avait pas osé lui dire qu’elle avait cherché plus de distraction qu’a son habitude. Bien qu’il le sache déjà qu’elle le faisait. Elle ne voulait simplement guère le décevoir, comme elle décevait tous ceux autour d’elle, avec sa manière d’oublier sa relation foireuse. Puisque ce n’était pas sa première fois malheureusement. Elle avait fais la même chose après Jackson et même après Aiden. Donc elle avait gardé ceci sous silence. Bien qu’elle se doutait qu’il le savait que sa semaine ne s’était pas résumer qu’au boulot et étude. Tout ce qu’elle pouvait espérer maintenant, c’est qu’il ne la traite pas de menteuse ou quelque chose comme cela. Qu’il ne croit pas sur ces dires. Enfin, qu’il ne lui demande pas de tout lui dire. Elle ne voulait pas parler de cela. Elle préférait garder cette activité sous silence. Même avec sa sœur, elle faisait la même chose. Elle attendait toujours qu’elle soit sortit avant de ramener quelqu’un a leur appartement, ou elle allait chez le mec en question. Donc lorsqu’il ne fit que le commentaire que ces semaines sans lui n’était pas terrible, elle lâcha un léger rire avant de lui répondre.



- Non, mes semaines sans toi, sont vraiment ennuyeuse.



Ne voulant pas s’attarder sur le sujet, notre banshee avait vite changé la discussion pour aller sur la jeune humaine qui accompagnait se dernier en tournée depuis le début. Disant qu’elle était mignonne, comme une bonne amie le ferait. Même si cela lui faisait un peu mal au cœur. Sans trop savoir pourquoi. Puisque le coyote était son ami, son confident rien de plus non? C’est ce qu’elle croyait, mais ce n’est pas ce que son cœur lui disait en ce moment même. Puisqu’elle avait été jalouse de ses propres paroles. Ce qui était étrange tout de même. Lorsqu’il lui mentionna que oui elle était très mignonne, notre banshee sentit son cœur se serrer d’avantage. Mais elle fit comme si de rien était. S’il aimait bien l’humaine, elle en serait heureuse pour lui. Il méritait d’avoir une demoiselle comme Arianna. Elle était douce et gentille, a ce qu’elle avait pu voir. Donc elle était s’en doute parfaite pour son ami. Puis après un petit moment, elle l’entendit dire que la petite humaine était plus comme une sœur pour lui. Ceci apaisa le cœur de notre jeune femme. Alors il n’était pas attiré vers la jeune demoiselle. Celle-ci devrait se trouver un autre homme que lui. Pourquoi savait-elle sentit si soulager d’apprendre cela ? Ses sentiments commençaient à l’énerver un peu, a lui faire vivre tous ceci en quelque minutes ainsi. Bon faut dire qu’elle s’était infliger cela toute seule, en parlant de la jeune humaine ainsi.


- Oh je vois. Vous allez décevoir beaucoup de fan. A ce que j’ai pu voir.





Elle fit un petit sourire, comme pour montrer qu’elle était soulager, mais  restait tout de même jalouse du temps que les deux passaient ensemble. Elle avait donc changé de sujet une fois de plus, lui demandant combien de temps il allait rester en ville. Sans oublier qu’elle avait posé une main sur le bras de ce dernier. Elle avait comme eut un envie soudaine de le toucher. Sans vraiment expliquer pourquoi, se besoin avait fais surface. Lorsqu’il fini par lui répondre qu’il restait une semaine, elle souri, bien heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec lui pendant au moins une semaine. Donc cela disait qu’elle n’aurait pas trop besoin de ces distractions, pendant ce temps. Ce qui était une bonne chose. Elle allait moins se briser elle-même.

- Donc on a une semaine rien que pour nous c’est ça?



Lorsque le jeune homme se redressa sur le canapé, notre banshee sursauta un peu, enlevant sa main de sur son bras. Pensant qu’il voulait se lever et s’éloigner d’elle. Avait-elle dit une bêtise encore? Elle espérait que non, elle ne voulait pas perdre son ami. Pas maintenant. Il était le seul qui restait près d’elle quoi qu’elle fasse comme idiotie. Ce qu’il lui dit par la suite, la rendit des plus confuse. Que quoi qu’elle dise il allait rester auprès d’elle? Qu’allait-il lui avouer au juste? Ceci lui faisait peur la.


- Qu’est-ce qui se passe Julian? Tu me fais un peu peur la.



Puis il commença à lui dire les raisons pourquoi il n’était guère attiré par Arianna. Mais bien parce qu’il était attirée par une autre femme. Ceci lui brisa un peu le cœur. Croyant qu’elle allait le perdre pour cela. Alors elle détourna un peu son regard de sur lui. Elle ne voulait pas qu’il voit la tristesse dans ses yeux à ce moment décisif. Mais il fini par dire que c’était elle la femme en particulier. Ceci la fit ouvrir les yeux très grands, de surprise. Elle? Il était attiré vers elle, depuis déjà un moment? Tout comme Stiles l'avait été. Non, elle ne devait pas penser à lui. Julian était différent de Stiles. Lui était resté auprès d’elle, pendant que l’humain l’avait tout simplement oublié. Maintenant elle ne savait juste plus comment réagir? Oui, elle aimait bien Julian, mais l’aimait-elle autant que lui l’aimait? Telle était la question, qu’elle devait se poser. C’est sur qu’elle se sentait proche de lui, bien plus qu’avec tous ces ex. Mais l’aimait-elle tout simplement? Ferment les yeux un petit moment, elle garda le silence pour repenser a tous les moments les deux avaient passé ensemble depuis la journée ou ils s’étaient rencontrer au café de la ville.  Ce qui avait été la meilleure rencontre que notre jeune femme aurait pu faire. Il était arrivé juste au bon moment dans sa vie. Et était rester auprès d’elle lorsqu’elle avait vraiment besoin de quelqu’un. Surtout avec le petit jeu que Stiles avait joué avec elle. De ne pas l’appeler ou juste venir la voir. C’est un peu a cause de ces discutions avec Julian, qu’elle avait eu le courage d’aller rompre avec l’humain justement. Ce qui avait été la meilleure décision qu’elle avait prise durant l’année.



Se mordillant la lèvre inférieur elle rouvrit les yeux pour les poser sur le jeune homme qui était sous le point de se lever et de la laisser toute seule. Quoi? Non! Elle s’empressa donc de poser sa main sur l’avant bras de se dernier, l’empêchant de partir. Elle ne voulait pas le perdre maintenant. Elle ne savait pas trop se qu’elle ressentait pour lui. Mais il y avait bien une attirance entre elle et lui, qu’elle ne pouvait pas ignorer. Maintenant elle devait dire quelque chose, pour ne pas lui donner un faux espoir. Sans pour autant le garder dans le friendzone a tout jamais. Ouvrant la bouche, aucun ne sortit pour commencer, avant elle ne lâcha un petit soupire et de dire.


- Je ne sais pas trop quoi répondre Julian….Je ne m’attendais pas a ce que tu m’annonces cela ce soir…Mais je dois avouer que tu es bien plus qu’un ami a mes yeux…Je ne sais pas si je t’aime autant que tu peux m’aimer, mais je ne veux pas te perdre… Ça je le sais que ma vie sans toi je ne pourrais pu avancer… Et pour mes distractions…je n’en ai jamais besoin quand tu es dans les parages, tu comble se manque d’attention que j’ai besoin…



Elle leva les yeux vers lui par la suite, toujours assise sur le canapé, elle tira un peu sur le bras de ce dernier pour qu’il reprenne place a ses cote. Avant de se rapprocher de lui, pour aller se blottir contre le coyote.  Puis elle leva la tête quelque peu pour déposer un baiser sur le coin des lèvres du jeune homme, avant de murmurer.


- Ne m’abandonne pas…je t’en prie.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 338

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Dim 9 Déc - 5:09

I can't help but love you, even though
I try not to
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Julian plongea son regard dans celui de Lydia et écouta sa réponse attentivement. Son coeur fut soulagé un instant quand elle lui avoua ressentir plus que de l'amitié pour lui. Cette réponse lui allait très bien, il ne voulait pas plus, il était fixé. Il y avait moyen de vivre quelque chose avec elle mais elle ne semblait pas encore prête et ça il l'acceptait. Le roux avait préféré lui déballer ses sentiments, puisqu'il ne se sentait pas juste envers elle de ne pas lui avouer et faire comme ci, toutes ces distractions ne l'affectait pas. A chaque fois qu'il partait loin d'elle, il savait au plus profond de lui, qu'un homme la toucherait, l'emmènerait ou pas au septième ciel puis partirait après avoir eu son dû. Cette pensée le mettait à chaque fois en rage. Chaque nuit, il rêvait d'elle, de la sentir vibrer sous ses doigts, goûter sa peau qu'il imaginait sucrée. La garder dans ses bras toute une nuit et la regarder dormir. Julian voulait la rendre heureuse et il voulait lui faire comprendre qu'il n'était pas comme tous les autres, même si cela était difficile à croire pour elle, il serait à ses côtés à n'importe quel moment.

Lydia se rapprocha pour se blottir contre lui, automatiquement le jeune homme avait entouré ses bras autour de la demoiselle pour la serrer un peu, la chose qu'elle fit puis dit à la suite, lui fit rater un battement et il s'empressa de la reculer un peu et de prendre son visage entre ses mains. Plongeant son regard dans le sien, il lui dit sincèrement "Je ne t'abandonnerai jamais Lydia...Met toi bien ça dans le crâne, je resterais à tes côtés quoi qu'il arrive." Julian avait caressé sa pommette avec son pouce et déposa un baiser sur son front, avant de la reprendre dans ses bras pendant quelques minutes, histoire de détendre un peu l'atmosphère, qui était devenue un peu bizarre. Faute à lui.

"Et si on regardait un film ?" dit-il en souriant

Julian avait légèrement bougé pour prendre la télécommande de la télévision et se réinstalla confortablement avec Lydia dans ses bras. Pendant un instant, il rechercha quoi regarder puis lasser de ne pas savoir quoi mettre, il resta appuyé sur la flèche bas puis cliqua sur entré pour mettre un film complètement aléatoirement.

"Bon, je ne sais pas sur quoi on va tomber cette fois-ci, mais en tout cas, je sais une chose... J'ai faim !" Julian desserra son étreinte et attrapa ses baguettes et la boîte de nouille, puis se réinstalla au fond du canapé. La température était parfaite, ils allaient ce régaler. "Bon appétit !" dit-il en souriant et commençant à manger ses nouilles aux légumes. Il ferma les yeux et lâcha un léger "hum" qui voulait dire que c'était succulent. "L'une des choses hormis toi qui me manque le plus quand je pars en tournée" dit-il en rigolant

Le film était un film à l'eau de rose, Julian n'était pas vraiment fan de ce genre de film, préférant les films d'épouvantes ou fantastiques. Il savait que les femmes étaient friandes de ce genre, alors il faisait l'effort de regarder. Parfois il avait le droit à de bonne surprise, des films qu'il n'aurait pas pensé à regarder mais qui était au final pas trop mal. Le titre de ce soir était "N'oublie jamais". Le film était intéressant, un peu dramatique mais au moins, il pouvait sentir Lydia venir se coller de plus en plus à lui, il n'allait pas s'en plaindre.

Le film terminé, Julian pencha un peu la tête pour regarder Lydia et lui demander ce qu'elle avait pensé du film. En général, ils aimaient faire une critique des films qu'ils regardaient ensemble, partant vers des débats et des délires qui se terminaient souvent en crise de rire. Rire qu'il adorait entendre venant de sa part, cela lui comblait son coeur de bonheur. Cette fois-ci, elle ne lui répondit pas. La banshee s'était endormie dans ses bras, à quel moment ? Il n'en savait rien mais il ne put s'empêcher de sourire tendrement. Le roux profita pendant de bonnes minutes à la garder contre lui puis décida d'aller la mettre dans son lit, elle serait plus à l'aise et dans une meilleure position pour dormir. Là elle était toute tordue.

Julian se redressa doucement et passa son bras droit sous les genoux de la demoiselle et cala son bras gauche dans son dos pour la soulever et tenter de ne pas la réveiller. Mission accomplie, il était enfin debout avec la banshee dans ses bras, maintenant, il ne manquait plus qu'à marcher vers sa chambre, puis la déposer dans son lit. Fier de sa réussite, Julian confiant de la suite de sa mission, déposa Lydia dans son lit, la borda, déposa un baiser sur son front puis commença à repartir quand il tourna et fit tomber la lampe de chevet sur le parquet. "merde" murmura t'il en se figeant et grimaçant, espérant au fond de lui qu'il ne l'ait pas réveillé, alors qu'avec le boucan qu'il venait de faire même un mort serait déjà debout.
May these words be the first
To find your ears. The world is brighter than the sun Now that you’re here. Though your eyes will need some time to adjust To the overwhelming light surrounding us.
Pando
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 565

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Ven 14 Déc - 23:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't help but love you
Even though I try not to
Lydia & Julian
▴▽▴⟁▴▽▴
Ayant eut la peur de sa vie, de perdre le seul homme qui était resté a ses coté dans un moment de sa vie ou elle en avait eut vraiment besoin. Celui qui lui avait fais réaliser le mal que Stiles lui faisait en l’ignorant depuis qu’il était repartit continuer ces études.  Notre jeune banshee l’avait empêché bien vite de partit en agrippant le bras de ce dernier. Elle ne pouvait pas le laisser partir après qu’il aille eut le courage de lui dire qu’il était amoureux d’elle.  Peu d’homme aurait eu ce courage devant elle. Cela avait prit des années a Stiles juste pour l’avouer a la banshee. Alors que le coyote un an avait suffit. Cela le différenciait déjà de l’humain. Il avait déjà un peu plus de courage que ce dernier. Non, elle ne devait pas les comparer. C’était deux personnes entièrement différentes. Et maintenant qu’elle savait qu’il l’aimait, allait-elle le traiter différemment? Certainement pas. Elle était bien à chaque fois qu’il était présent avec lui. N’ayant aucunement besoin de ces nombreuses distractions, lorsqu’il était en ville, tout près d’elle. La seule présence du coyote pouvait combler se manque, en si peu de temps.



Lorsqu’elle eut fini de dire ce qu’elle pouvait ressentir pour lui, elle le sentit tout de suite se calmer. Comme si un poids sur ses épaules avaient disparu. Elle pouvait bien comprendre ce sentiment. Bien qu’elle n'avait pas dit qu’elle l’aimait autant qu’il pouvait le faire. Il restait quelqu’un de précieux pour la jeune femme. Elle n’était seulement pas prête à se relancer dans une relation quelconque pour le moment. Mais elle allait bel et bien arrêter ces distractions à la noix, pour lui. Et seulement lui. Personne n’aurait su mieux que lui pour lui faire arrêter ce petit manège. Comme si elle avait attendu à ce qu’il lui demande à faire cela. C’était tout ce qu’elle avait voulu au fond d’elle. Que quelqu’un lui dise d’arrêter tout simplement. Ces distractions ne l’avaient jamais aidé. Mais plutôt détruit un peu plus chaque fois.



Alors qu’elle se blotti contre le jeune homme de nouveau, elle le sentit l’entourer de ses bras, ce qui la fit sourire un peu. Elle savait au fond d’elle qu’il ne l’abandonnerait sans doute jamais, mais elle avait tout de même dit ces mots à haute voix. Elle avait tellement peur de le perdre tout simplement, qu’elle n’en pouvait pas se taire sur le sujet. La banshee avait même été jusqu'à déposer un baiser sur le coin des lèvres du coyote. Pourquoi? Elle ignorait la raison de ce geste venant de sa part. Elle en avait juste eut une envie soudaine. Donc elle le sentit reculer quelque peu d’elle, se qui la fit lever les yeux vers lui. Avait-elle fait ou dit quelque chose qu’il ne fallait pas? Elle sursauta un peu, lorsqu’il prit son visage entre ses mains, pour ensuite lui dire que jamais au grand jamais il n’allait l’abandonner. Ceci fit chaud au cœur de notre banshee. C’était justement ce qu’elle avait besoin d’entendre une fois de plus. Il la reprit ensuite dans ses bras, ou elle se blotti de nouveau. Étant des plus heureuses à cet instant. Elle ne pouvait pas l’être plus que dans le moment présent. Il lui demanda après un petit moment, s’ils regardaient un film. A ceci notre banshee rigola un peu avant d’hocher la tête et de lui répondre.



- Pourquoi pas?



Toujours dans els bras de ce dernier, elle le sentit bouger un peu, pour prendre la télécommande et chercher un film quelconque. Mais il fini par en mettre un aléatoirement. Donc lorsque notre jeune femme entendit le début du film, elle ne pu que sourire. C’était le fameux film, qu’elle obligeait Jackson à regarder avec elle, si souvent lorsque les deux étaient encore ensemble. Cela la fit lâcher un léger rire, mais ne dit rien sur le fait qu’elle l’avait vue au moins une centaine de fois ce film. Il fini par la relâcher pour de bon, puisqu’il avait faim maintenant. Donc notre jeune femme se redressa sur le canapé, pour prendre sa boite de nourriture a son tour, et commença à manger elle aussi. Des qu’elle eut fini de manger, elle retourna se blottir contre le coyote regardant le film. Qu’elle aimait peut-être un peu trop. Elle aurait presque pu dire toute les répliques en même temps que les acteurs.




C’était sans doute parce qu’elle connaissait le film par cœur, qu’elle sentit la fatigue s’emparer d’elle durant celui-ci. Jusqu'à ce qu’elle ferme ses yeux, et qu’elle s’endorme bien blotti dans les bras du coyote. Pourtant elle avait bien dormi la nuit précédente, mais faut croire qu’elle avait besoin de plus de sommeil que cela. Dormant, elle n’entendit même pas le coyote lui poser la question de comment elle avait aimé le film. Puisque habituellement les deux discutait après, pour parler de comment tout avait été fais dans le film. Sauf que cette fois-ci, elle ne lui répondit guère. Elle ne le sentit même pas la prendre dans ses bras pour aller la déposer dans son lit. Se qui la réveilla par contre se fut le bruit de sa lampe tombant sur le sol. Sursautant dans son lit, elle ouvrit les yeux pour regarder le coyote, d’un air des plus confuses. Que faisait-elle dans son lit? Avait-elle vraiment manqué la fin du film? S’était-elle vraiment endormit dans un moment comme celui-ci? Soupirant un peu, elle frotta ses yeux quelque peu, posant son regard sur son ami par la suite.


- Ou est-ce que tu t’en vas comme ça?


Elle croisa ensuite les bras sous sa poitrine, un peu contrariée qu’il allait partir sans lui dire au revoir tout simplement. Donc la banshee se leva de son lit, pour aller vers le coyote et poser une main sur la joue de ce dernier et elle lui demanda quelque chose, qu’elle n’aurait jamais pensé lui demander un jour.


- Reste avec moi pour cette nuit, s’il-te-plait ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 338

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Hier à 2:47

I can't help but love you, even though
I try not to
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le regard de Julian bifurqua une fraction de seconde sur la poitrine de Lydia qui venait de se soulever quand elle croisa ses bras dessous, puis son regard suivi le mouvement de la demoiselle qui s'approcha de lui. Baissant légèrement la tête pour plonger ses yeux dans les siens, sa demande le fit frissonner. Se rendait-elle compte du mal qu'elle lui faisait ? Il venait de lui avouer ses sentiments les plus profonds, lui avait assuré qu'il ne l'abandonnerait jamais et elle n'avait pas su répondre clairement et maintenant elle voulait qu'il reste avec elle cette nuit.

L'esprit de Julian était confus. Sa main sur sa joue, son regard, sa bouche, sa demande, si Julian avait écouté son premier instinct, il lui aurait déjà capturé ses lèvres, mais il se devait de respecter la jeune femme qui n'était pas prête à s'engager à nouveau dans une nouvelle relation. Fermant un instant les yeux pour faire descendre la pression qui montait en lui, il fit un léger sourire, déposa sa main sur celle de la demoiselle et lui répondit :

-Ok

Julian n'avait pas réfléchi à deux fois pour accepter sa demande, s'il partait, il savait qu'elle serait déçue et il n'avait pas envie de ça. Tant pis, il devait encore prendre sur lui, il avait l'habitude maintenant, garder ses sentiments c'était une seconde nature chez lui. Sa colère, ses pertes, ses déceptions, sa peur, tout un tas d'émotion qu'il gardait au plus profond de lui. Retirant sa main de celle de Lydia, il regarda le lit et un frisson monta le long de sa nuque. Au combien de fois il avait imaginé être dans ce lit avec elle et non pas pour dormir gentiment l'un à côté de l'autre.

Avançant pour prendre place sur le lit, le jeune homme se déchaussa et s'installa sur le lit, le dos contre la tête de lit, il ne savait pas vraiment comment se mettre. Il tapota l'oreiller derrière lui et descendit légèrement son dos dessus pour se caler. Croisant ses bras sur son torse, Julian admira un instant le plafond, essayant de penser à autre chose qu'à cette situation, qu'il trouvait très gênante. Manquerait plus qu'elle se mette en nuisette ou autre pyjama léger pour que le garçon décède cette nuit.

En cet instant, son instinct animal se faisait vraiment ressentir à l'intérieur de lui et cela lui était vraiment difficile de le contrôler. Pour y arriver, Julian essayait de penser à autre chose, composer un rift de guitare, citer les différents accords, chanter intérieurement. Ce n'était pas évident, mais étonnement ça fonctionnait plutôt bien. Soupirant discrètement, Julian tourna la tête vers Lydia et dit :

-Bonne nuit et fait des beaux rêves...

Au moment où le jeune homme allait continuer sa phrase, la porte de la chambre c'était ouverte d'un coup. Julian s'était alors redressé aussitôt, étonné de cette entrée soudaine dans la chambre de Lydia. Scarlett était là, devant eux, il pouvait sentir à son regard la haine qu'elle dégageait. Il savait au plus profond de lui, qu'il n'était absolument pas le bienvenue ici. Regardant Lydia puis Scarlett, Julian balbutia :

-Je...Je... vais y aller...

Attrapant ses chaussures, il se demandait comment il allait faire pour passer la porte alors que la menaçante Scarlett faisait barage. *Tuez-moi, s'il vous plait*
May these words be the first
To find your ears. The world is brighter than the sun Now that you’re here. Though your eyes will need some time to adjust To the overwhelming light surrounding us.
Pando
Revenir en haut Aller en bas


avatar

J'ai créé : 565

MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to Hier à 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't help but love you
Even thought I try not to
Lydia & Julian
▴▽▴⟁▴▽▴
En repensant a sa demande un peu spécial, notre jeune femme remarqua sa petite erreur, qu’elle venait de commettre. Demander à un homme qui vient de déclarer son amour pour soi, de rester dormir la nuit avec elle. N’avait peut-être pas été une très bonne idée. Parfois l’intelligence de notre banshee n’était peut-être pas toute la.  Surtout en ce moment faut croire. Se mordillant la lèvre inferieur, elle baissa un peu le regard attendant la réponse de ce dernier. Sachant très bien qu’elle venait peut-être de le blesser en demandant cette petite question ridicule ! Quelle idiote était-elle!  Elle fini par relever la tête que lorsqu’elle sentit la main du jeune homme sur la sienne. Le regardant droit dans les yeux, elle regrettait peut-être un peu d’avoir posé cette question, surtout qu’elle l’avait sans aucun doute blessé. Elle devrait peut-être voir, comment elle se sentait envers lui, avant de faire des propositions de ce genre ! Il ne lui répondit qu’un ‘ok’, mais juste ce mot, fit le plus grand bien à notre banshee. Elle croyait vraiment qu’elle avait été trop loin avec cette demande.



Souriant un peu, elle se mit sur les pointes de ses pieds, pour déposer un léger baiser sur la joue du coyote, avant de lui mentionner qu’il pouvait se mettre a son aise. Le temps qu’elle aille se changer. Elle sortit donc de sa chambre pour aller a sa petite salle de bain, ou elle avait laissé son pyjama. Bien qu’habituellement elle mettait une nuisette pour la nuit. Pour cette nuit elle allait mettre quelque chose de moins révélateur. Elle ne voudrait pas lui causer plus de mal qu’elle avait déjà fais. Soupirant un peu, elle secoua sa tête avant d’enfiler un short, plus un t-shirt et de retourner dans sa chambre tranquillement. Des qu’elle y entra dans la pièce, elle regarda vers son lit pour voir qu’il si était placer. Ayant simplement retiré ces chaussures? Étrange. Mais vue la demande qu’elle avait fait, elle comprenait un peu. Donc elle haussa les épaules avant d’aller se replacer sur son lit. S’assoyant dessus pour commencer. Observant le jeune homme a ces coté, elle fini par demander.



- Tu es sur que tu voulais bel et bien rester?



Elle n’était plus sur qu’il avait accepté pour les bonnes raisons, et cela l’inquiétais un peu. Mais elle fini par se laisser tomber coucher sur son lit, avant de se blottir un peu contre le coyote. Bien que ceci était sans doute une nouvelle mauvaise idée de sa part. Elle ne pouvait pas s’en empêcher. Même si elle ne comprenait guère ces agissements elle-même. Elle le sentit alors se tourner un peu vers elle pour lui souhaiter bonne nuit, amis il n’eut pas le temps de finir sa phrase que quelqu’un ouvrait la porte de la chambre de notre banshee. Ce qui la fit sursauter, se redressant immédiatement de sa position couché. Pour regarder qui était rentrée dans la pièce. Bien sur!  Ce n’était nul autre que sa sœur ainée. Et merde! Elle arqua donc un sourcil, avant de recroiser ses bars sous sa poitrine.


- Scar, tu ne rentrais pas juste demain matin?



Elle tourna ensuite son regard sur Julian, qui s’était levé de son lit disant qu’il allait partir. Ceci, la fit soupirer un peu. Elle savait très bien que sa sœur était très protectrice d’elle, surtout avec toute les histoires d’amour ratée qu’elle avait eu. Mais elle ne comprenait guère pourquoi elle agissait ainsi envers le coyote. Il était bien le seul a ne jamais avoir blessé la jeune femme. Regardant sa sœur et Julian  a tour de rôle, elle fini par soupirer et se relever de son lit. Avant de regarder de nouveau vers le coyote.


- Tu n’es pas obliger de partir Julian….

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I can't help but love you, even though I try not to

Revenir en haut Aller en bas

I can't help but love you, even though I try not to

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Werewolf's Life :: Dans le comté de Beacon :: Beacon Hills :: ►Le Quartier Résidentiel :: ►Quartier Woodbine Lane :: ► 7 WL | Martin (Appartement)-